fr

Après deux ans, quel bilan pour le RGPD ?

Conseil et prévention

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est entré dans sa seconde année depuis son instauration à l’échelle européenne en 2018. Du coup, quel bilan en tirer ?

Après une entrée en vigueur réussie marquée par une augmentation des plaintes et une responsabilisation des entreprises, 2020 compte encore de nombreux défis dont celui de faire gagner en maturité les PME.

Considéré comme “un outil de base pour garantir aux individus un meilleur contrôle de leurs données personnelles dans un cadre légal, équitable et transparent et traiter ces données à des fins légitimes“, les membres de la Commission européenne ont convenu que le RGPD «avait atteint son objectif avec succès» en deux ans, à savoir assurer la libre circulation des données personnelles en interne. L’UE renforce particulièrement la protection des données personnelles des utilisateurs de la région.

En cas de violation des données personnelles, comme après une intrusion informatique, l’organisme de contrôle vérifiera les précautions prises pour assurer la sécurité des données pertinentes avant de prendre des sanctions.

Toute entreprise disposant de données personnelles doit se poser des questions sur la conformité. Évidemment, pour une PME de 10 personnes seulement, les bénéfices à en tirer sont différents : ils considèrent plus de profils de personnel et de clients que des grands groupes, néanmoins son respect peut parfois paraître compliqué ; c’est dans ce cadre que INQUEST, notre filiale spécialisée en conseil et management des risques propose à ses clients des services de DPO externe (Data Protection Officer).