fr

Incendie des véhicules terrestres à moteur : la RCCI au secours de l’assurance

Expertise

Considéré comme l’un des sinistres les plus coûteux pour les professionnels de l’assurance, mais également pour les assurés, l’incendie laisse des dommages souvent irréversibles. Qu’il soit accidentel ou volontaire, d’ampleur ou non, un incendie impacte fortement une entreprise ou un particulier, que ce soit sur le plan économique, matériel et humain. Lorsqu’il implique un véhicule terrestre à moteur, les assureurs sont particulièrement exposés du fait de la loi BADINTER et des différentes jurisprudences pouvant être appliquées. Le rôle de l’expert RCCI est donc majeur pour éclairer les assureurs de véhicules mais aussi les assureurs de responsabilité civile des entreprises sur les causes et circonstances d’un sinistre.

Quel expert pour la RCCI ?

Un incendie peut se limiter à un véhicule, un engin, une installation motorisée stationnaire ou seulement une partie de celle-ci … mais il peut aussi se propager à d’autres biens mobiliers, à un ensemble immobilier voire à d’autres infrastructures plus spécifiques les unes que les autres.

Cette dernière situation rend la tâche plus complexe pour les entreprises et assureurs, vers qui se tourner ? Un expert automobile ? Un expert bâtiment ? Un expert feu ? Un laboratoire d’investigations ?

L’expert doit disposer d’une forte expérience pour savoir jauger ses compétences et celles dont il aura besoin pour aborder les particularités de chaque sinistre et répondre sérieusement aux besoins de ses clients.

La première approche de l’expert doit être contractuelle et juridique en analysant les risques afin de proposer les mesures conservatoires et mises en causes nécessaires aux éventuels recours. L’expert poursuivra ensuite sa mission de recherche de causes de l’incendie en proposant les meilleures solutions techniques et humaines adaptées aux enjeux des dossiers

Qu’est-ce que la Recherche des Causes et Circonstances Incendie ? 

Après un incendie, qu’il soit accidentel ou soupçonné volontaire, il est nécessaire d’en rechercher les causes dans une démarche scientifique avec des méthodes techniques précises. Cette démarche scientifique permet de « mener l’enquête » afin de déterminer les points d’origine de l’incendie, la cause selon le mode d’allumage puis la cinétique des flammes.

Une fois ce travail réalisé, la poursuite de recherches et de travaux permet soit de déterminer l’origine exacte du feu, soit d’émettre certaines hypothèses. Il arrive parfois qu’en dépit de recherches sérieuses, la cause précise du feu demeure indéterminée pour différentes raisons : limite des moyens d’investigation, disparition de preuves durant les phases de manutention ou de stockage, destruction d’indices au cours du développement de l’incendie. Cependant et même dans ce cas de figure, les recherches révèlent toutes leurs utilités lorsqu’il s’agit de veiller à ce que certaines théories ne se transforment pas en démonstrations arbitraires ou partisanes.

Outre la cause, l’expertise des circonstances permet de vérifier la conformité de certaines installations au regard de la réglementation et des normes.

Les outils d’investigations

La Recherche des Causes et Circonstances Incendie (RCCI) s’appuie sur une palette d’outils technologiques et de connaissances qui se développe au fil du temps. L’un d’eux est particulièrement apprécié des acheteurs de RCCI : il s’agit de la modélisation numérique en trois dimensions. A l’aide de logiciels de modélisation, l’expert investigateur peut dès lors reconstituer le scénario et les circonstances de l’incendie : la scène du sinistre est modélisée point par point. Cette simulation permet de représenter les véhicules, engins ou systèmes concernés dans leur environnement ainsi que leurs différents composants donnant ainsi une dimension 3D à l’explication de l’origine de l’incendie.

Cette modélisation peut non seulement permettre une meilleure compréhension mais aussi certaines simulations théoriques pour éprouver divers scénarios.

Un certain nombre d’engins motorisés sont également équipés de télémétrie permettant d’analyser les différents paramètres à travers les données électroniques des engins avant le sinistre. Il est donc possible de connaitre la configuration de différentes alimentations électriques du matériel stockées sur un serveur, avant l’incendie.

De nombreux autres outils sont utilisés pour les recherches de cause incendie sur des technologies en perpétuelle évolution.

Quelles sont les principales évolutions à venir ?

Tout comme l’industrie des véhicules particuliers, l’industrie du transport de marchandises et de personnes a principalement vu évoluer la technologie de ses outils, engins et véhicules sur le plan de la sécurité et du confort au cours des dernières décennies. Avec les normes environnementales et les objectifs de transition énergétique, la nouvelle révolution technologique porte plus que jamais sur les systèmes motorisés qu’ils soient thermiques avec d’importants systèmes de réductions d’émissions, hybrides, à gaz ou électriques. Généralement alimentés par des batteries dont la composition et les propriétés sont en constante et prometteuse évolution, les moteurs électriques sont déjà de plus en plus alimentés par des piles à combustibles, dans diverses applications.

Les technologies évoluant constamment, il est indispensable d’effectuer une veille permanente en étudiant avec minutie les risques émergents. Plus le risque est rapidement identifié, plus les défauts sériels peuvent être vite corrigés, pour le bien de tous.

Demain, avec le développement de véhicules autonomes et connectés, les données disponibles permettront d’obtenir de précieuses informations, notamment sur la température des cellules des batteries de traction et autres paramètres enregistrés par les calculateurs. Comme pour l’accidentologie, ces données permettront d’orienter l’expert RCCI dans ces investigations.

Pour maintenir et accroître sa pertinence, la recherche de cause incendie après sinistre sur les technologies actuelles et à venir ne peut que s’inscrire dans une démarche ambitieuse et collective portée par des groupes de femmes et d’hommes passionnés, spécialisés et très expérimentés.

 

Bertrand Boiron

Expert motors, référent RCCI

groupe Stelliant